C’est bien, vous vous intéressez …

Posted on février 2, 2011

4


Vous arrivez un matin de beau temps, sourire aux lèvres, c’est notre premier rendez-vous. En trois phrases vous m’expliquez où vous en êtes, votre traitement, votre dernier bilan. Tout va bien, pas de problème de santé évident, rien d’urgent à mettre en place, nous avons donc le temps de faire connaissance.

Un mot sur le dossier que vous avez apporté attire mon attention. Vous êtes marin. Au long cours. Cette information allume deux petites lumières dans ma tête.

La première, très professionnelle. Comment on va faire pour les rendez-vous ? Comment faites-vous pour vous approvisionner en médicaments ? Vous avez des réponses techniques et précises. Tout fonctionne, il faut juste s’organiser un peu. Alors il reste encore du temps pour discuter.

Place à la deuxième petite lumière. Mais vous faites quoi sur ces bateaux ? Où ? Comment vit-on à bord ? Comment affrontez-vous le regard des autres ? Un homo séro sur un bateau ?? Ah, vous êtes en couple ? Et il navigue aussi ? Ah bon, il est Brésilien, il travaille au Japon, vous vous êtes rencontrés en Indonésie.

Vers la dixième question, tout d’un coup je me dis mais ça va pas du tout, c’est quoi cette intrusion, il va pas me prendre au sérieux, il n’est pas venu pour ça … Alors je m’excuse avec un sourire, je pose beaucoup de questions, trop peut-être, vous n’êtes pas obligé de répondre.

Cela vous fait sourire. Vous me dites non, c’est bien, vous vous intéressez ! Et cela à l’air de vous étonner.

Cette petite phrase tourne encore longtemps dans ma tête. Si je m’intéresse ? Et bien en fait oui, je m’intéresse, et comment dire … ces rencontres me passionnent. C’est le cœur du métier, le moteur au quotidien. J’admire les battants, je ris avec les gens qui aiment rire, je ne pleure (presque) pas avec les tristes, j’essaie juste d’apporter une petite lueur d’espoir. Et chaque vie me donne de l’espoir, vous avez des ressources incroyables.

Je n’ai pas rencontré de vie anodine. Je ne sais pas ce qu’est une vie « normale ». Mais je sais que je gagne toujours à vous écouter. A vous rencontrer.

Publicités
Posted in: Uncategorized