Médecine parallèle, douce, alternative … ou charlatanisme ?

Posted on février 2, 2009

2


Au début il y eu les produits Beljanski et l’affaire qui s’ensuivit.

Avant 1996. La séropositivité était une condamnation à souffrir, à mourir.
Tous les possibles, fussent-ils maigres et couteux, tous les peut être, tous les si jamais pouvaient trouver une place dans cette période macabre.

Plus tard la dénégation de la responsabilité du virus dans la maladie. Reprise en l’an 2000 par le gouvernement d’Afrique du Sud, brutalement soulagé de ne pas avoir à payer des médicaments pour traiter une maladie qui n’existait pas. Cette année là le Congrès Mondial de lutte contre le Sida aurait pu être déserté, justement il se tenait à Durban. Par  respect pour ceux qui se battent, pour ceux qui souffrent et meurent, nous y sommes allés. Munis d’une pétition peu utile, notre alibi ?

Il y eut aussi ceux qui clamaient avoir trouvé un vaccin, mais pour des raisons obscures « on » les empêchait de le dévoiler … comme dans beaucoup d’autres domaines, les théories du complot ont eu et auront de beaux lendemains.

Et puis les trithérapies ont commencé à sauver des vies, et l’espoir n’avait plus besoin de se réfugier dans d’obscurs messages et promesses fumeuses.

Mais peut être « on » vous expliquera qu’en tant que médecin je suis bien évidemment complice des grands méchants vendeurs de médicaments qui n’ont qu’un but dans la vie : gagner de l’argent sur le dos des malades… ou comment renverser une situation renversante !!! Mais il me semblait que ce combat contre le charlatanisme et l’obscurantisme s’était éteint, faute de carburant.

Et pourtant. Ce dernier samedi un patient me transférait un mail pour avoir mon avis. Extrait : « Cette offre est destinée à reconfirmer l’efficacité du remède A72 déjà testé pré cliniquement à l’Ile Maurice pour la guérison des infections VIH/SIDA et leurs affections accompagnatrices. C’est une guérison définitive et non un blocage de
la multiplication virale comme pour les ARV. Le remède A72 est une préparation de plantes, association de neuf types de matières végétales, chaque type ayant été utilisé dans différentes ethnies malagasy depuis au moins 100 ans. II s’est avéré que A72 guérit 100 % des malades sidéens traités, certains à des stades ultimes avec un nombre très bas de CD4 pendant l’essai thérapeutique, après vérification de non toxicité à l’Institut Malgache de Recherche Applique ou IMRA du Professeur RAKOTO RATSIMAMANGA Albert, et le test d’absence de Bactéries fait à I’lle Maurice par le Docteur PYNDIAH Mnali. »

Et toujours une petite connotation morale … extrait bis : « Si vous participez au traitement :

• votre chance de guérison du SIDA est de 100 %

• vous verrez également la disparition des affections accompagnatrices ou opportunistes

• vos forces reviendront au plus tard 5 jours après le début du traitement, aussi bien physiques qu’intellectuelles

• vous ne risquez pas une reprise de l’infection VIH après le traitement sauf si vous avez un comportement sexuel non contrôlé, une conduite poussée vers les
drogues »

Oui, je l’assume, je suis cartésienne. J’ai fait de longues études pour essayer de comprendre comment fonctionne le corps humain, et donc comment il dysfonctionne. J’ai appris à utiliser des médicaments toxiques. J’ai aussi appris comment distinguer un médicament efficace d’un qui ne l’est pas. Engagé mon équipe et mes patients à participer à des essais cliniques indépendants afin de démontrer l’efficacité et l’innocuité de tels médicaments. Je ne prescris pas d’homéopathie, je n’y connais rien. Je ne traite pas mes patients avec les plantes, pour les mêmes raisons. Si des confrères honnêtes veulent le faire, libre à eux. Pourvu qu’ils n’expliquent pas à mes patients que la trithérapie va les tuer … et que donc il faut l’interrompre.

J’ai eu l’occasion de comprendre que l’on ne comprend pas tout. Il y a des évolutions inattendues. Les croyants les appellent miracles, peu importe dans quelle religion. Je préfère le mot mystère, qui invite à continuer à apprendre et à découvrir pour comprendre mieux.

Et je ne donne qu’une seule consigne aux patients en ce domaine :
gardez votre argent …

PS du 11 Mars 2009 : Communiqué de Presse de l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé.

Publicités
Posted in: Uncategorized